[logiciel creation site] [creation site internet] [creation site web] [Accueil]

L'an 254 de notre ère, Dioscore, roi païen, régnait sur Nicomédie en odieux tyran.

Les chrétiens étaient l'objet de ses plus farouches persécutions. Même dan son entourage, tout le monde ne partageait pas sa cruauté et sa propre fille, Barbe, avait été séduite par la religion des chrétiens, sans doute parce qu'elle y trouvait un refuge contre les mœurs brutales de son époque et celles de son père.

            Dioscore, furieux, la fit enfermer sous bonne garde dans une tour. Ce qui ne fit que la renforcer dans ses convictions. Au cours d'une absence de son père, elle réussit, au prix de mille ruses, à déjouer la garde et à faire pénétrer un prêtre dans sa tour, lui demandant de lui administrer le baptême.

            Au retour du roi, elle lui annonça hardiment sa conversion. Celui ci, après une violente colère, lui ordonna d'abjurer cette religion qu'il combattait obstinément. Elle refusa. Alors, il l'a fit mettre en prison, charger de fers, priver de toute nourriture. Cela ne servit à rien, Barbe n'abjura pas. Il la fit juger, condamner au supplice. Elle ne céda toujours pas. Pendant trois jours, sans une plainte elle subit les tortures les plus atroces. Excédé, le père demanda au bourreau de le laisser décapiter lui même sa fille.

            Mais alors qu'il accomplissait ce geste horrible, un éclair immense vint frapper à mort le père monstrueux et disperser la foule apeurée, tandis que les chrétiens venaient chercher leur disciple pour lui donner une sépulture.

            Barbe avait été vengée de son affreux martyre par le feu du ciel. Au cours des siècles, elle sera invoquée par ceux qui voudront s'en protéger, comme on peut le lire dans "les grimoires d'un berger":


                                    Barbe est debout sur sa tourelle,

                                    Répondant à Dieu qui l'appelle,

                        

                                    Je m'en irai vers les élus,

                                    Lorsque vous ne tonnerez plus,


                                    Je tiens votre croix sur la terre,

                                    Pour en détourner le tonnerre,


                                    C'est pour cela que nuit et jour,

                                    Je suis en garde sur ma tour,


                                    Plus généralement, Barbe deviendra l'éternelle patronne,

                                    De tout ce qui brûle, éclate, fulgure et détonne,


Les sapeurs-pompiers ne pouvaient mieux choisir leur patronne.


  

SAINTE  BARBE